Nasri ne trouve pas la situation de Ben Arfa juste

Rufina Vignone
Ottobre 10, 2017

Autre volet consacré à l'équipe de France: l'absence depuis octobre 2015 de Karim Benzema, écarté à la suite d'une mise en examen dans l'affaire de chantage à la vidéo intime contre Mathieu Valbuena.

C'est un Samir Nasri sans filtre, comme souvent, qui s'est épanché ce dimanche devant les caméras de Canal +. ", a demandé Nasri, qui en a gros sur la patate à l'encontre de Didier Deschamps, et ne se gêne pas pour mettre les pieds dans le plat sur l'éternelle polémique Benzema".

Fin août, le natif de Marseille a posé ses valises en Turquie, à Antalyaspor, après une saison convaincante avec le FC Séville. "Je n'ai jamais vu un pays avec autant de passion". "Je trouve ça un peu insultant". Il a joué pratiquement le rôle d'agent et a été très insistant. Quand tu es footballeur et que tu aimes ça, tu as besoin de jouer. Depuis l'arrivée de QSI, Samir Nasri a eu l'opportunité de venir deux fois. "Moi, je ne me contenterai jamais d'être sur un banc ou de jouer en réserve", a-t-il estimé.

En fin de contrat avec les Citizens cet été, Nasri a également profité de son passage pour raconter l'intérêt en France de l'OM et de l'OL: On a eu une discussion avec Marseille, avec Lyon, avec l'AC Milan et puis, Besiktas, Galatasaray et Antalya, mais ça a été assez bref. Cette solution aurait arrangé Arsenal. On pourrait se dire qu'il faut faire un choix. "Quand Laurent Blanc était entraîneur, l'année où ils recrutent Cabaye". avec la réussite que l'on sait..."

Altre relazioni OverNewsmagazine

Discuti questo articolo

SEGUI I NOSTRI GIORNALE